Mobilité des employés, travail à distance et bureaux virtuels

Selon un article du Boston Consulting Group (BCG), la volonté générale des employés de se relocaliser à l’étranger pour leur travail est passée de 62 % à 50 %. D’autres sociétés de conseil comme Gartner, Inc. et Enterprise Technology Research prévoient que le nombre de travailleurs en télétravail va augmenter au courant des prochaines années. L’infrastructure de bureau virtuel donne aux organisations la possibilité d’engager des employés pour le travail à distance.

Le travail à distance, une pratique de plus en plus courante

La COVID-19 a soulevé plusieurs questions quant à la productivité continue des employés et sur la sécurité des données au cours des 12 derniers mois :

  • Est-ce que les organisations ont des politiques et des stratégies en matière de travail à distance ?
  • Quelle solution doivent-elles utiliser ?
  • S’agira-t-il d’une infrastructure en nuage ou physique ?

La grande majorité des entreprises utilisent un VPN pour sécuriser leur trafic et permettre l’accès à des contenus privilégiés sur des sites intranet. Cependant, elles laissent le choix des appareils informatiques utilisés par l’employée. Bien que cela corresponde à la tendance BYOD « bring-your-own-device » l’entreprise est vulnérable, car elle ne peut pas contrôler si ces appareils sont sécurisés et s’ils disposent des mises à jour et des correctifs les plus récents.

Des bureaux virtuels pour augmenter la productivité

Un service de bureau virtuel (VDaaS) – comme Microsoft Windows Virtual Desktop ou Citrix Virtual Apps and Desktops – est une solution évidente à ce problème. Elle ne nécessite pas l’acquisition de matériel informatique supplémentaire et est généralement facturée à la demande. Ainsi, cela permet aux entreprises d’adapter les coûts aux revenus et/ou à la productivité. 

Cette solution présente également l’avantage de réduire les dépenses d’investissement, car l’entreprise peut prolonger le cycle de renouvellement des ordinateurs portables, étant donné que les calculs lourds sont effectués par un serveur virtuel dans le nuage plutôt que sur l’ordinateur portable. Cela est particulièrement vrai pour les employés qui utilisent des logiciels qui sollicitent fortement les processeurs, la mémoire vive et qui nécessitent une grande capacité de traitement graphique « GPU » comme Adobe Pro, Unreal Engine et d’autres outils de rendu graphique. Ces ressources étant disponibles dans le nuage, l’appareil local de l’employé doit seulement être capable de gérer un bureau en streaming.

Travaillez avec un expert qui a fait ses preuves

Il y a peu d’experts dans le monde de la « VDaaS » en raison du manque de connaissances et d’expertise qui existe. De nombreuses organisations font cavalier seul et optent pour une solution de bureau virtuel à faire soi-même. Cependant, elles finissent par rencontrer des problèmes qu’elles ne peuvent pas résoudre seules. Malicis a développé un ensemble de compétences et d’expériences autour de l’infrastructure des postes de travail virtuels et est un leader dans la conception, la livraison de projet et la gestion de solutions de poste de travail virtuel pour aider les organisations à prendre le contrôle de leur « VDaaS» .

Si votre organisation prévoit d’adopter une solution de bureau virtuel, ou si vous disposez d’une solution de bureau virtuel, mais que vous avez des difficultés à la gérer, contactez-nous pour une évaluation gratuite.

Contactez-nous dès aujourd'hui pour avoir des conseils sur notre Service de Bureaux Virtuels.

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com